Projet associatif

Il y a maintenant un GEDA dans la Marne, c'est-à-dire un "Groupement d'Employeurs pour le Développement Associatif ".

L'appellation est relativement parlante. Néanmoins, on ne perdra rien à l'expliciter un peu plus !

Tourné vers le milieu associatif où il souhaite recruter l'essentiel de ses adhérents, le GEDA peut cependant être sollicité par des collectivités locales ou territoriales, ses statuts le permettent.

Son action entend s'exercer en direction de ceux qui favorisent l'existence et le développement de la vie associative. En tous cas d'une vie associative formalisée, assise sur un projet sociétal, et consciente de son rôle économique.

En effet, l'axe d'intervention du GEDA est celui de l'emploi. Il va donc s'adresser aux associations dans leur rôle d'employeur. C'est une fonction souvent perçue comme compliquée, et même parfois comme peu naturelle pour les associations. Les aléas de leur structure économique, et en particulier de leurs sources de financement, ne facilitent pas les choses. Peu d'associations ont les moyens de recruter sur des temps pleins, elles hésitent souvent sur les CDI.

C'est là que le GEDA propose ses services. Le principe de base est la mutualisation d'emplois grâce au partage du salarié. Sur la foi du repérage des besoins, le GEDA crée l'emploi, recrute le salarié idoine, et organise son emploi du temps entre (et avec) les associations bénéficiaires. Que ce soit sur des fonctions " transversales " : secrétariat, comptabilité, webmastering ; ou sur des aspects plus spécifiques : animateur, éducateur, personnel de santé ou d'accompagnement, etc.

Nous nous efforçons d'embaucher au maximum en CDI, à temps plein si c'est possible à la création, à temps partiel avec évolution vers le temps plein dans les autres cas.

Une convention de mise à disposition est signée avec chacun des utilisateurs de notre service, qui doivent obligatoirement être adhérents au GEDA. Cette convention fixe les conditions d'exercice de l'emploi et bien sûr le coût du service.

Avant d'embaucher, voir même avant de vous séparer d'un salarié suite à une baisse de vos financements, informez-vous ! Le GEDA peut sans doute quelque chose pour vous.

Pierre CLOUET